Accueil Expat Lab Les enquêtes Infographie 2019 : la Scolarisation des Enfants Expatriés

La Scolarisation des Enfants Expatriés - Infographie 2019

La Caisse des Français de l’Étranger (CFE) et Expat Communication ont publié début juin les premiers résultats de la 3ème vague de leur baromètre 2019. Cette analyse détaillée permet de mesurer l'impact de la mobilité internationale sur la vie et la carrière des expatriés permet de balayer bien des clichés. Pour cette première infographie, Expat Communication choisit de traiter le sujet du système éducatif : quelles sont les écoles choisies par les parents expatriés ? Pour quelles raisons ? Que font-ils au retour ? Quel impact cela a-t-il sur la vie de la famille ? Grâce à notre Chef de Projet Expat Lab, Caroline de Courcel, ainsi qu'à vous, 7600 expatriés qui avez répondu à notre questionnaire, nous pouvons aujourd'hui proposer des réponses précises à ces questions. 

Premier constat : une large majorité d’enfants suivent leurs parents dans leur pays d’expatriation. Cette spécificité est par ailleurs un élément positif, car la présence des enfants constitue un facteur très positif d’intégration pour les parents.

Nous avons procédé à l'étude des 3 cursus scolaires les plus représentés :
1) Le cursus scolaire français
2) Le cursus scolaire local
3) Le cursus scolaire international
4) Le système scolaire au retour d'expatriation
5) Les études secondaires des enfants expatriés 
6) L'impact de l'école sur la socialisation des parents 


1) LE CURSUS SCOLAIRE FRANCAIS
Le système éducatif français est plébiscité par les parents français expatriés.

Le système français est choisi par 60% des parents expatriés français pour au moins un de leurs enfants. Il est important de rappeler que nous avons interrogé des personnes expatriées dans 154 pays et que parmi eux, seuls 5% répondent que leur choix éducatif a dû être fait par défaut en l'absence d'autre offre locale. Les parents qui choisissent le système français déménagent plus souvent que ceux qui choisissent le système local. L'atout majeur du système français réside notamment dans la continuité de la scolarité pour des familles en mobilité fréquente.

2) LE SYSTEME SCOLAIRE LOCAL

1 parent français expatrié sur 3 choisit le système scolaire local du pays d’accueil pour au moins un de ses enfants. Ce choix du local s'explique par : la proximité géographique de l’école pour 58% , un épanouissement personnel de l’enfant 46% et pour la langue d’enseignement pour 35%.
L’éducation des enfants envoyés en cursus local est financée dans 69% des cas par les parents eux-mêmes. Les considérations financières constituent une des raisons principales du choix du cursus local pour 22% des parents interrogés. 

 

3) LE SYSTEME SCOLAIRE INTERNATIONAL
                                                          
1 parent sur 5 choisit le système international pour au moins un de leurs enfants

L’International Baccalaureat (IB) reste le système international le plus suivi par les français qui ont choisi un cursus internationnal avec 53% des enfants, suivi par le système anglais « British School » pour 33%. L’éducation des enfants envoyés dans un autre système international est financée dans 55% des cas par l’entreprise d’un des parents mais 48% des parents la financent par eux-mêmes

 4) LE SYSTEME SOCLAIRE AU RETOUR D'EXPATRIATION
Au retour la réalité est différente : il ne reste plus que 13% d’enfants scolarisés dans le système international. Le coût de ces écoles est en jeu, la fin de la prise en charge de la scolarité par l’entreprise et surtout, la rareté des places dans les écoles internationales.

Voir notre guide de la scolarité internationale en Ile de France !

 

5) LES ETUDES SECONDAIRES DES ENFANTS EXPATRIES 

Quel impact cela a-t-il sur l’avenir des enfants expatriés ? Emmener des enfants en expatriation signifie-t-il qu'ils seront eux aussi expatriés à l'âge adulte ? Si 54% des enfants expatriés français étudient en France, les autres se répartissent à peu près à part égale entre ceux qui restent dans le pays d’accueil et ceux qui étudient dans un pays tiers.


 

6) L'IMPACT DE L'ECOLE SUR LA SOCIALISATION DES PARENTS

Enfin l'école joue un rôle important de socialisation pour les parents de ces enfants expatriés. De fait, pour 67% des parents, l'école est un facteur d’intégration sociale important et favorise la création de liens amicaux en expatriation. 

METHODOLOGIE
Expat Communication a mené cette enquête par questionnaire sur internet, du 15 février au 30 avril 2019 auprès d’adultes de toutes nationalités ayant vécu ou vivant une expérience d’expatriation de plus d’un an minimum. 
Le total des réponses est parfois supérieur à 100% sur une question posée car les répondants ont eu plusieurs choix de réponse ; par exemple pour les questions du choix de l'école : des parents peuvent avoir plusieurs enfants avec des parcours différents.

Fermer